Lettre ouverte à Monsieur Thierry Coudert, Délégué Ministériel aux Coopérations de Sécurité

A l’attention de Monsieur le Délégué Ministériel aux Coopérations de Sécurité.

Monsieur,

La F.P.A.C.S vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2016 après cette année 2015 marquée par de nombreux événements tragiques.

Depuis longtemps, nous vous avons alertés sur les dysfonctionnements et le non- respect du référentiel de formation établi par la branche professionnelle par certains Centres de Formation d’Agents de Sécurité Cynophile dont l’objectif était d’obtenir un chien sociable obéissant et équilibré permettant au conducteur de chien d’assurer dans les meilleures conditions les missions qui lui sont confiées.

Accord du 1er décembre 2006 relatif aux qualifications professionnelles

Cet Accord a été dénoncé en fin d’année 2015 et un nouveau est en préparation.

Lors des contrôles effectués par le CNAPS depuis sa création, il semblerait que la situation sur le terrain apparaît clairement comme alarmante, tel que nous l’avions décrite et des mesures devaient être prises afin de contrôler les Centres de Formation, que soit respecté le référentiel, que les gérants, formateurs fassent preuve de professionnalisme, de probité, bonne mœurs et qu’ils dispensent des formations de qualité.

Ils sont responsables de la sécurité du Public et des Binômes formés dans leurs centres. Ils ne peuvent, sous aucun prétexte, délivrer de certifications professionnelle de « complaisance » à tout va et mettre des armes par destination dans toutes les mains.

La F.P.A.C.S regrette que ce contrôle n’intervienne qu’au 1er Juillet, tout en comprenant qu’ il faut faire face à une demande sécuritaire de plus en plus forte et l’ Euro 2016.

Dans le nouvel Accord, une Évaluation Annuelle Obligatoire est prévue pour les Agents Cynophiles ce qui nous paraît être une très bonne idée cependant la F.P.A.C.S tient à vous alerter sur les conditions, la réalisation et le contenu de cette évaluation.
Certains souhaiterait que ces évaluations « soient réalisées sous la direction, le contrôle d’un spécialiste et réunissant les conditions requises par le cahier des charges établi par la branche professionnelle pour dispenser la formation au CQP cynotechnique. »
La F.P.A.C.S propose que cette évaluation soit réalisée chez un Spécialiste Indépendant qui ne délivre PAS de CQP Cynotechnique, justifiant des connaissances et compétences nécessaire à l’utilisation d’un chien de Sécurité, agréé par le CNAPS et la F.P.A.C.S, ayant au minimum 3 ans d’expérience dans la branche Cynophile, disposant de locaux adéquats, dûment déclarés à la DDPP, assuré, sur la base d’une Grille de Contrôle UNIQUE pour éviter des évaluations tronquées, obtenir des résultats impartiaux tel un Contrôle Technique Automobile.

Les Binômes, évalués objectivement sur des critères communs, voudront certainement s’améliorer pour l’évaluation suivante, les Employeurs auront une visibilité des aptitudes de chaque Binôme, le CNAPS sera informé, pourra décider de la continuité, la suspension provisoire ou le retrait de la carte professionnelle, les Centres de Formations seront poussés à former correctement leurs stagiaires car tous seront évalués tôt ou tard.

Pour éviter tout conflit d’intérêt, dérives et autres, l’évaluation proposée ne saurait être effectuée par le même Centre qui a délivré la Certification Professionnelle ni les autres Centres délivrant la même Certification.
Alors que ces certains de ces mêmes centres ne respectent, ni le référentiel de formation qu’ils ont déposés au RNCP, ni l’ Arrêté du 26 octobre 2001 relatif à l’exercice de l’activité de dressage des chiens au mordant et notamment son Annexe 2 « Programme Minimum à suivre pour le Dressage des Chiens au Mordant », pas ou peu d’obéissance, pas de mordant, pas de cessation, etc…
Ils ne sauraient être des évaluateurs objectifs des Stagiaires qu’ils ont formés.

Cette idée d’Évaluateur Agréé pour Binôme Cynophile de Sécurité serait Créatrice d’Emploi, complémentaire aux objectifs de professionnalisation, la moralisation, un outil de contrôle et un atout pour le développement des compétences dans la branche professionnelle.

La FPACS en appelle au Pouvoir Public d’émettre un Décret d’Application ou une Ordonnance qui garantira le bien fondé de l’ Accord et du procédé d’évaluation. Nous ne sommes pas là pour nuire à la profession de l’ Agent Cynophile ou des centres de formation bien au contraire cela garantira le sérieux de chaque partie.

La FPACS se tient à votre disposition pour trouver ensemble les solutions les plus adaptées dont l’ objectif premier est la mise place de professionnels délivrant un travail de qualité.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Délégué, en l’assurance de nos respectueuses salutations.