Archives

now browsing by author

 

Saison estivale

La saison estivale en sécurité

A l’approche de la saison estivale, des festivals et des gros événementiels, la FPACS tient à alerter le délégué interministériel de la sécurité, le CNAPS ainsi que les clients, les sociétés de sécurité privée et leur personnel encadrant que des mesures doivent être prises pour gérer les prestations cynophiles. En effet, la chaleur est un paramètre critique lors de l’utilisation du chien. Nous demandons au nom des agents cynophiles pour le respect de leurs conditions de travail et celles de leur équipier canin: à ce que des lieux ombragés et ventilés (naturellement et ou artificiellement) soient mis à disposition des agents cynophiles pour les temps de pause et les temps de repos entre vacation. Que les agents cynophiles employés pour des vacations d’ADS, puissent profiter des installations si ils ont dû emmener leur animal. Des temps de pause réguliers pour les chiens en détection recherche de matière nécessitant l’emploi d’un effectif canin doublé pour respecter les temps d’activités et de repos et le délai client. La nécessité d’utiliser des matériels adéquats adaptés au risque chaleur pour le chien: Muselière ultra ventilée, chaussons de protection pour surfaces chaudes et abrasives, kit de refroidissement pour coup de chaleur ou hyper ventilation.

 

 

Ci-dessous des différents liens pour vous aider.

(https://www.legifrance.gouv.fr/affichIDCC.do?idSectionTA=KALISCTA000005725243&cidTexte=KALITEXT000005680928&idConvention=KALICONT000005635405)

 

La réglementation sur les fortes chaleurs :

(https://droit-finances.commentcamarche.com/faq/48532-travail-et-chaleur-ce-que-dit-la-loi)

(https://www.veterinaire-alliance.fr/coup-de-chaleur/)

(https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000026165942)

(https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000247819&categorieLien=id)

https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006071367&idArticle=LEGIARTI000019414500&categorieLien=id

(https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000026165942)

 

Trophée des Chiens Héros: Jorek récompensé

Jorek, berger belge malinois de 4 ans, a reçu le Trophée des Chiens Héros 2019, dans la catégorie « Chien de la Sécurité »

 

 


Sur scène et en binôme avec Daphnée Diomandé, l’Agent Cynophile qui partage son quotidien, Jorek a reçu des mains de Bernardo Gallitelli, Directeur Général du groupe Buena Media Plus, une récompense pour toutes ses interventions.

Depuis plusieurs années, avec leurs collègues de la société privée de sécurité SNGST, Jorek et Daphnée assurent la sécurité de milliers de voyageurs (et de leurs biens) en gare de Dunkerque.

Les risques inhérents à cette activité sont grands et méconnus.Très fréquemment dans le cadre de leur travail, ils sont confrontés aux incivilités, aux agressions, aux bagarres.

Avec plus de 50 interventions à leur actif en équipe, ils ont su protéger, rassurer,  secourir de nombreux voyageurs et personnels.

Ils ont permis l’interpellation par les Forces de l’Ordre d’individus dangereux souvent armés et menaçants.

Vous pouvez revoir la cérémonie 2019 en vidéo ci-dessous:

 

 

Titan, Berger Belge Malinois et l’ Agent Cynophile, Alexandra Cosson de la société Mondial Protection avaient été les lauréats de la 1ère édition.

 

 

La Société Centrale Canine honore dix duos chien-maître d’exception

La Société Centrale Canine vient de rendre publique le palmarès de cette 2ème édition des TROPHEES DES CHIENS HEROS

10 chiens aux profils très différents mais ayant tous l’étoffe de héros ont été honorés pour leur travail mené par les Pompiers de Paris, la Police Nationale, l’Armée de l’Air, l’Armée de Terre, la Gendarmerie Nationale, HANDI’S CHIENS, les maisons de retraite, les centres sociaux pour adolescents, la sécurité privée ou chez des particuliers.

Les races canines présentées ce jeudi 18 avril 2019, lors de la Cérémonie étaient majoritairement des bergers belges (Malinois) mais également American Staffordshire Terrier, Saint-Hubert et Labrador.

Mémorial en l’honneur des chiens militaires et héros 

A la fin de la soirée de présentation de chaque lauréat dans l’une des dix catégories, l’Artiste MILTHON, dévoila l’interprétation de son oeuvre, dans une taille réduite, la sculpture monumentale réalisée en bronze mesurera plus de 1 m de hauteur et 1,20 m de large pour un poids de 150 kg : la plus belle façon, et une première dans notre pays, de rendre hommage aux poilus et leurs fidèles compagnons au front, ainsi qu’à tous les chiens qui ont été et sont utilisés par les différents corps d’armée sur tous les théâtres d’opérations où nos forces armées sont impliquées. L’Artiste soulignait à propos de son oeuvre : « Serrés l’un contre l’autre face à l’adversité environnante, proche et imprévisible, le chien et l’homme font face et ne doivent pas faillir« .

Pour financer ce projet, une grande campagne de financement a été mise en place: https://www.leetchi.com/c/chiensheros

https://www.centrale-canine.fr/actualites/2eme-trophees-des-chiens-heros-2019

Signalement FPACS

Une boîte mail dédiée aux signalements.

La FPACS vient de mettre en place une boîte mail spécialement dédiées aux signalements de tout cas relevant de notre compétence et dont vous seriez témoins:

signalement@fpacs.com

 

Les Agents Cynophile sont responsables de leurs binômes cependant leurs Employeurs doivent également s’assurer que des installations conformes soient mis à disposition des chiens pour qu’ils puissent s’abreuver, s’alimenter, se reposer, à l’abri du froid, de la chaleur excessive et facilement nettoyables.

Dans le cas de missions ponctuelles et de court terme (gardiennage, événementiel etc…), donc d’absolue impossibilité matérielle de se doter d’hébergement conformes à la réglementation, toutes les dispositions seront prises pour que les chiens soient le moins incommodés possible.

Le Donneur d’Ordres est également responsable. Il doit s’assurer que son prestataire respecte la loi et les règlements sur les conditions de détention. Il doit faciliter ces installations autant que possible.

Nous invitons les Agents Cynophile à nous signaler, tout lieu, où il est possible d’avoir des installations conformes, qu’ils essuient des refus catégoriques malgré leurs demandes répétées et justifiées. Nous les appuierons auprès des services compétents.

Nous invitons les Associations de Protection Animale de nous soutenir dans ces démarches. Elle doivent nous signaler les cas jugés ou même en cours, afin qu’une procédure pour manquement déontologique ou plainte soit déposée par notre Fédération.

Nous appelons les entreprises à nous signaler le refus répété de leur client.

Tous sont responsables des conditions de détention des animaux ( et de leurs Agents ), ils doivent œuvrer ensemble à trouver des solutions les plus adéquates pour le Bien- être des Chiens utilisés en Sécurité.

La FPACS restera vigilante sur les Agents, sur les Entreprises et leurs Clients.

 

 

Le Respect de l’Animal dans le Code de Déontologie

Le Respect de l’Animal et le Code de Déontologie

Est-il nécessaire de rappeler à toutes et tous, Agents Cynophile, que non seulement, nous devons respecter le code rural mais aussi un code de déontologie:

« Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce. »

(article L. 214-1 du code rural)

« Il est interdit d’exercer des mauvais traitements envers les animaux domestiques ainsi qu’envers les animaux sauvages apprivoisés ou tenus en captivité. »

(article L. 214-3 du code rural)

Respect de l’animal

<<L’agent cynophile s’interdit tout mauvais traitement de son animal et veille à ce que celui-ci se trouve, en toutes circonstances, dans un état de soin et de propreté correct.>>

(Article 32 du code de déontologie des personnes physiques ou morales exerçant des activités privées de sécurité)

Il est clair que le non- respect de ces obligations par certains Acteurs, entachent notre image à toutes et tous.

Celle-ci s’en trouve dégradée aux yeux du grand public…

Il est de notre responsabilité collective d’agir et d’écarter ces éléments qui nous portent préjudice !!!

Aussi, la FPACS se réserve le droit de porter plainte, de se porter partie civile dans toute affaire avérée contraire aux lois et à la déontologie.

Le CNAPS sera également saisi afin que des sanctions administratives soient affligées à tout ceux qui se seront rendus coupables de faits contraires à l’article 32 du Code de Déontologie.

Les comportements irresponsables et contraires à nos valeurs ne resteront pas impunis !

Bonne fêtes à tous

Bonne fêtes à tous

La Fin d’ Année approche à grand pas, la Sécurité Privée, en cette période, connaît un surcroît d’activité grâce (ou à cause) des nombreuses manifestations organisées partout sur l’hexagone.

Nous pensons à tous les Agents, ainsi qu’à leurs binômes, en poste, souvent dans des conditions difficiles.

Nous pensons également à leurs familles.

Nous leur souhaitons de passer de Bonnes Fêtes et que l’année 2019 leur soit prospère.

En cette année 2017, nous avons constaté la mise en place du stage de maintien et actualisation des compétences (MAC), la mise en place des certifications des compétences des centres de formation aux métiers de la sécurité, une loi sur l’armement des Agents de Sécurité et une faible mobilisation des Agents de Sécurité sur toute ces questions…

Concernant le Maintien et l’Actualisation des Compétences, mesure que nous approuvons sur le fond, nous ne pouvons que regretter sa mise en forme, bâclée et inachevée.

En effet, malgré le code du travail obligeant les entreprises à financer les formations sur l’évolution réglementaires de la profession ainsi que le maintien dans l’emploi, aucun financement n’a été prévu lors de sa mise en place… Certains Agents, dont la carte expiraient à partir du 1er Janvier 2018 et qui devaient faire leur demande de renouvellement dès le le mois d’octobre 2017, étant obligés de financer eux-même, parfois sur le temps de repos, ce MAC, sous peine de perdre leur emploi.

Les Organisations Syndicales représentatives de la branche ont conclu un accord le 14 Décembre 2017 concernant le financement du MAC pour les salariés des entreprises de sécurité. Un accord, synonyme de « victoire » pour certaines d’entre-elles alors qu’il ne fait que confirmer le droit des salariés inscrit dans le code du travail…

Nous regrettons que cet accord ne définisse pas, noir sur blanc, les modalités de prise en charge du MAC pour les salariés en CDD représentant plus de 75 % des effectifs dans les entreprises de moins de 500 salariés (source : Enquête de branche prévention- Sécurité).

Nous espérons que les Pouvoirs Publics prennent des dispositions spécifiques très rapidement  afin de combler ce vide, qui laisse beaucoup d’Agents sans réponses concrètes et notamment, ceux ayant obtenus leur carte professionnelle par équivalence, qui, s’ils ratent leur demande de renouvellement, perdront leur emploi et devront obligatoirement passer une formation initiale à la charge du Pôle-Emploi.

 

Concernant la mise en place des certifications des compétences des centres de formation, celle-ci est une fierté pour ces centres, cependant il ne s’agit que d’un respect purement administratif de normes…


Au lieu de laisser libre les différents titres RNCP gérer seuls la formation et la validation des titres, l’État devrait mettre en place une structure qui validerait ou pas l’examen final, tel le permis de conduire…
Chaque centre formant en respectant scrupuleusement le référentiel de formation et une entité indépendante serait chargée de valider ou pas la formation.
Les triches de faux diplômes (ou de complaisance) et les validations avec un jury fantôme seraient beaucoup plus difficiles voir impossible…

Cette année, nous avons vu différentes protestations, plus ou moins suivies, par les salariés des entreprises du secteur de la Sécurité Privée, par manque d’information sans doute, par oisiveté, par « ça me concerne pas directement donc je m’en fiche »…La réalité du manque de mobilisation et de cohésion pèse sur l’évolution de cette Branche.


Si vous laissez seulement le Ministère de l’Intérieur, les Syndicats Patronaux et les Syndicats de Salariés prendre des dispositions VOUS concernant directement, ne venez pas ensuite râler…

Soyez actifs ! Vue la difficulté de se rassembler à 170 000 personnes, si vous ne pouvez pas être présents pour diverses raisons, débrayez sur vos sites respectifs 1h ou 2, portez un brassard « en Grève » un même jour, une même semaine et expliquez pourquoi vous faites cela…

Si seulement 25% des effectifs se mobilisait, alors vous seriez réellement écoutés et pris en compte.

Le chien en détection d’explosif :

Il y aura une demande forte dans les années à venir, on demande aujourd’hui aux sociétés offrant ces prestations de détection un agrément CNAPS qu’elles ne peuvent obtenir, l’activité de détection n’entrant pas dans le champs de compétence du CNAPS car il n’y a aucun diplôme inscrit au RNCP, ni aucune fiche-repère ni carte pro pour la détection d’explosif.

A ce jour, une simple attestation délivrée par un centre privé, justifie de la capacité du chien.

Peut-être qu’un jour, les Pouvoirs Publics instaureront une Carte Professionnelle spécifique à la détection d’explosif, activité sensible pour la protection des biens et des personnes.

La FPACS a mis en place une certification interne depuis deux ans afin de vérifier les compétences des équipes formées présentes sur le terrain.

Celle-ci répond aux normes internationales en matière de détection d’explosif.

La FPACS souhaite attirer l’attention sur la dangerosité de certaines « pseudos formation » qui pourraient avoir lieu à l’avenir, qui mettrait en péril les biens et les personnes, par leur manque d’expérience dans ce domaine hautement sensible.

 

Nous tenons à remercier tous les adhérents, nos référents ainsi que tous les bénévoles de notre association pour leur soutien et le travail accompli cette année.

En 2019, comme depuis toujours, avec rigueur, efficacité, la FPACS sera vigilante et sera une force de propositions pour accompagner l’évolution nécessaire des métiers de la Sécurité

Adhésion

 

Information importante fpacs

Information importante:

La FPACS recherche des personnes sérieuses, dynamiques, motivées en vue de promouvoir la fédération et venir en aide aux Agents Cynophile des quatre coins de la France

L’objectif: Devenir membre actif et pour certains, référents.

L’enjeu est énorme car si nous ne faisons rien alors viendra la fin des Agents Cynophile.

Aussi, j’invite les personnes qui désirent rejoindre le réseau de me contacter par émail à contact@fpacs.com avec une lettre de motivation pour se présenter comme membre actif ou référent.

Il est évident que ceci est purement bénévole

À très vite merci

Christian F

lettre ouverte au DCS

Lettre ouverte au

Délégué aux coopérations de sécurité

Rectification : One voice et non the voice

 

Voici un article très intéressant:

Voici un article très intéressant:

l artifice, le costume pour l’ apprentissage à son importance, mais encore faut il l ’employé comme il le faudrait car le conditionnement tue le déconditionnement et vice-versa

Réalité de terrain ou réalité virtuelle :
Comment la formation cynophile aborde le déconditionnement pour les chiens de sécurité.

Depuis quelques temps, on voit fleurir sur les réseaux sociaux des vidéos ou des photos, plutôt spectaculaires de promotion de centres de formation et d’entraînement d’agents cynophiles de sécurité. Ces photos, vidéos mettent en scène un apache ou homme d’attaque mais pour le travail en sécurité avec chien, je préfère le terme apache et cet ainsi que je nommerai celui qui a pour rôle de jouer au méchant et qui va subir l’assaut du chien…et de son équipier. Il est vêtu d’un costume de mordant sur lequel il porte des vêtements que chacun peut porter dans la vie courante. Cet exercice s’appelle le déconditionnement civil, pourquoi le pratique t’on ? Pour permettre à l’équipe cynophile de sécurité de s’approcher au mieux de la réalité de terrain et de savoir faire face le jour j lors d’une intervention. En fait pour faire simple, l’objectif premier est que le chien puisse neutraliser par sa morsure un homme ou une femme dans un cas de légitime défense.
Il se pratique :
-avec du matériel de déconditionnement et non avec du matériel de conditionnement.Le matériel de conditionnement étant des manchettes- jambière, costume d’entraînement à compétition en toile polycoton et le bâton claqueur.
-Le travail de mordant se fait d’une manière complètement différente voir inverse au travail de mordant classique type sport (ring, mondioring, campagne).
-Les apaches, les lieux, les ambiances et les scénarios doivent être variés.
Rien ne doit laisser présager un retour dans le conditionnement et tout effet de surprise doit être encouragé dans la stricte limite de coller au plus proche de la réalité.L’apache doit être un vrai acteur et le moniteur doit mettre en scène un exercice complètement crédible du point de vue du scenario et de la gestion de l’intervention.
Tout à été travaillé en amont, et le déco comme on dit pour déconditionnement à ne pas confondre avec le terme anglais decoy qui est utilisé pour le mordant dans la toile, est la pour finaliser l’apprentissage de l’équipe cynophile de sécurité et se préparer aux situations réelles donc devenir opérationnelle.

Donc revenons aux photos vidéos qui tournent sur les réseaux sociaux ou sur des sites de centre de formation cynophile, je me dis qu’il y a un problème, un gros problème pédagogique.

Qui connaît vraiment le déconditionnement , je me pose vraiment la question? Moi je vois :
-du mondioring avec un homme d’attaque qui a revêt des habits civils par dessus son costume de toile.
-Des prises qui ne servent à rien, car non neutralisantes, des prises de sport en somme.
-Des chiens en libre ….
-Des attaques face à des armes où le chien n’a aucune chance de s’en sortir indemne.
-Des techniques et des stratégies inexistantes ou dangereuses.
Le couteau étant l’arme la plus dangereuse car ingérable, même avec un gilet de protection pour le chien, celui ci risque la mort dans 90% des cas, alors restons lucides et arrêtons de fabriquer des Zorros car « un héros mort , c’est un zéro » (Oxmo.P).
Les équipes sont montées, je dirai même gonflées dans la toute puissance, alors qu’ intervenir en toute sécurité nécessite une bonne dose de confiance en soi mais surtout une bonne dose d’humilité.

Avis aux formateurs adeptes de « l’artifice », ne vous engagez pas dans quelque chose que vous ne maîtrisez pas il en va de la vie d’ agent et de chien. Le démonstratif, le spectaculaire, l’esbroufe c’est pour la télé et le cinéma, et les égos mal gérés ; les agents cynophiles, eux n’ont pas besoin que l’on leur vende du rêve mais plutôt des techniques simples et efficaces qui leur permettront de pratiquer leur métier en toute sérénité. Intervenir et devoir faire mordre au civil dans le cadre professionnel est une action lourde de conséquence pour le binôme que lui seul devra assumer.

On ne travaille pas un chien qui va patrouiller dans la rue ou sur des sites comme un chien qui fait du sport de défense.

Mais heureusement, aujourd’hui on peut vanter la qualité des formations et des centres via les normes des certificateurs SGS et consort, mais au lieu de se focaliser sur les moyens, il serait peut être plus judicieux de fabriquer un examen final réaliste, équitable et sous contrôle direct du CNAPS.

J’ai eu la chance de rencontrer, il y a une douzaine d’année, un fin connaisseur, Christian Flinois qui m’a transmis les bases et les ficelles de cette spécialité du déco et de l’intervention avec chien, et c’est en toute logique que je transmets à nouveau à qui fait l’effort de vouloir découvrir et apprendre.
Je ne suis pas le seul et il y en a d’autre, heureusement ; à vous de fouiner car ils ne sont pas pléthore.
Je tiens tout de même à rappeler que le déco est une discipline qui peut être dangereuse et douloureuse pour l’apache et qu’elle doit être pratiquée par des chiens fortement disciplinés et obéissants pour éviter tout risque d’accident et encadrée par un capacitaire du dressage des chiens au mordant averti.

Guillaume Arnaud Kerberos K9.
Président d’ Inter Action Canine.
Expertise en solutions réalistes de formation cynophile.

Source: https://www.facebook.com/Inter-Action-Canine-1874395606148927/

Stage de Maintien et d’Actualisation des Compétences (MAC)/ Ajout de Chien: les réponses du CNAPS

Maintien et Actualisation des Compétences (MAC)

Conformément à l’ Arrêté du 27 février 2017 relatif à la formation continue des agents privés de sécurité, les Agents de Sécurité qui devront RENOUVELER leur carte professionnelle à compter du 1er Janvier 2018 devront avoir suivi un stage de Maintien et d’Actualisation des Compétences (MAC) dans un délai de vingt-quatre mois avant l’échéance de validité de la carte professionnelle.

Ajout de Chien

Pour ajouter un chien auprès du CNAPS à compter du 1er Juillet 2017, il faut avoir suivi une formation pratique avec le NOUVEAU chien, de MINIMUM 70h, conformément  au II. de l’Article 11 de l’ Arrêté du 27 juin 2017 portant cahier des charges applicable à la formation initiale aux activités privées de sécurité 

« Pour l’inscription d’un nouveau chien sur la carte professionnelle, la durée de la formation pratique mentionnée à l’article R. 612-29 du code de la sécurité intérieure est fixée après une évaluation initiale et ne peut être inférieure à 70 heures. Le contenu de cette formation pratique correspond aux différents objectifs définis au I du présent article. »

Contacté, le CNAPS fourni des réponses

Question 1:
A compter du 1er janvier 2018, une attestation MAC est nécessaire pour renouveler sa carte professionnelle obtenue par équivalence mais il n’est pas obligatoire d’avoir un titre de niveau V ?

Non, dès lors qu’il s’agit bien d’un renouvellement dont la demande est adressée au CNAPS dans les délais prévus par la réglementation, l’attestation MAC est suffisante, l’équivalence n’est pas remise en cause.

 

Cela confirme une information donnée par le blog 83-629 dans son article du 7 Octobre 2016: 

Vous avez eu votre 1ère carte pro avant mai 2016 ? Vous êtes peut-être concerné ! (Équivalence liée à l’expérience)

VOUS NE DEVEZ SURTOUT pas « rater » la demande de renouvellement de votre carte professionnelle … sinon le CNAPS vous demandera  de justifier d’un diplôme reconnu (CQP APS, Titre RNCP, etc ..) – car la reconnaissance de cette aptitude par « l’expérience en heure*  » a été annulée fin avril 2016 par décret ! (Décret n° 2016-515 du 26 avril 2016).

Donc si vous avez eu cette carte professionnelle grâce à votre expérience en heure*,  pensez à bien renouveler votre carte professionnelle !  (3 mois minimum avant la date d’expiration de la carte pro)… sinon le CNAPS vous refusera votre carte pro tant que vous ne lui présenterez pas un diplôme reconnu en sécurité privée)

 

En effet si vous ne demandez pas votre renouvellement de carte pro en temps et en heure (3 mois avant la date d’expiration de votre carte) …

Vous allez devoir faire une demande de « première carte pro » (où il faut justifier de votre aptitude initiale) et plus d’un simple « renouvellement » (où il ne faut pas justifier d’une aptitude initiale)

Pas besoin d’un titre de niveau V pour le RENOUVELLEMENT de carte professionnelle !

Question 2:
Pour un agent ayant obtenu sa carte professionnelle  par équivalence dont la carte professionnelle expire en 2021 et qui souhaiterait rajouter un chien avant le 1er janvier 2018 doit vous fournir uniquement une attestation de formation de 70 h avec son nouveau chien conformément à l’arrêté du 27 juin 2017 ?

Oui

A compter du 1er juillet 2017, attestation de 70h formation MINIMUM obligatoire pour tout ajout de chien.

Question 3:
Un agent ayant obtenu sa carte professionnelle par équivalence expirant en 2021 et qui souhaite rajouter un chien après le 1er janvier 2018 devra vous fournir l’attestation MAC et l’attestation de formation de 70 h ?

Non, seulement l’attestation de 70h.

La date du 1er janvier concerne la date d’expiration de la carte professionnelle. L’agent dont la carte expire en 2021 devra fournir son attestation MAC à l’appui de son dossier de renouvellement avant 2021.

Un Ajout de chien ne prolonge plus automatiquement la carte professionnelle. C’est une demande d’extension qui ne concerne que l’identification des chiens utilisés !
Il faudra effectuer un stage de Maintien et d’Actualisation des Connaissances (MAC) avec CHAQUE CHIEN inscrit sur la carte 24 mois avant la date d’échéance de validité !

Nouvel Accord Cynophile en vue ? Mais à quelle sauce ?

La CGT Commerce et Services (présente à la table des négociations pour notre branche professionnelle) a été interrogée sur Twitter par un Agent de Sécurité Cynophile sur le livret- guide de la mutuelle de branche de l’accord du 5 Mai 2015 (dont nous avions réclamé la distribution dans notre article du 2 Février 2016 et dont la demande était restée lettre morte par les différents partenaires sociaux ainsi que la mutuelle elle- même).

 

Elle a lâché une information confirmant les échos que nous avions reçu par ailleurs.

Bonne question ! Le livret doit être fourni par la mutuelle… Par ailleurs, l’accord des agents cyno est en cours de renégociation (1/2)

L’accord du 5 Mai 2015 est en cours de renégociation…

 

Tiens donc… ?

Une année et quelques mois à peine après son extension à toute la branche, les partenaires sociaux ont décidé, toujours sans informer les principaux intéressés (ni demander leurs attentes…) de renégocier cet Accord ?

Que pouvons nous en déduire ?

Renégociation de l’ Accord du 5 Mai 2015: Hasard, peur ou nécessité ?

Hasard ?
Lors de nos vœux de fin d’année en date du 14 Décembre 2016, nous évoquions la possibilité d’une renégociation…

Pour rappel, la FPACS a dénoncé cet accord auprès du Conseil d’état. Nous avons eu un refus sur l’urgence de la suspension de l’accord du 5 Mai 2015 au Conseil d’État mais en aucun cas, un rejet de l’affaire…

Nous attendons la date d’audience pour l’annulation sur le fond. Celle-ci devrait être fixée dans les prochains mois… 

Une renégociation avec annulation des points litigieux, viendrait à point, et rendrait caduque nos demandes.

Peur ? 

De voir le Conseil d’état statuer en faveur de notre association de professionnels contre ces organisations bardées d’une ribambelle d’avocats ?

Nécessité ?

De renégocier un accord injuste, dont certaines dispositions n’ont jamais été ni respectées ni appliquées.

Reste à savoir sur quels points seront portés ces renégociations…

Pour l’évolution,le bien-être de la profession cynophile, nous sommes prêts à collaborer, apporter nos idées et suggestions auprès des différents partenaires sociaux qui voudront bien de notre expertise de terrain.

Sans double langage ni surenchère revendicative absolument stérile et irréaliste…

Non pas pour prendre des places entre des chaises…

Mais avec de réels objectifs de défense des intérêts des Acteurs de la filière Cynophile.