News

now browsing by category

 

Livre le chien de detection

ATTENTION le livre montre le démarrage d’un chien de formation en détection cela explique succinctement comment formé un chien de détection que ce soit pour un agent de sécurité ou monsieur x, y z sans problème comme le chien truffier etc
Bonne lecture
En conclusion le livre peut convenir à toute personne qui aime le chien et les différentes méthodes d’apprentissage

Qu’est-ce qu’un chien de détection ? Votre chien peut-il en devenir un ? Comment l’y entraîner ? Christian Flinois, spécialiste dans le domaine de la sécurité cynophile et du chien de détection, fort d’une trentaine d’années d’expérience, vous prodigue ses meilleurs conseils. Quelles sont les conditions météorologiques favorables ou défavorables à la détection, sur quels types de terrains entraîner votre chien, comment lui apprendre à reconnaître une odeur parmi d’autres, comment lui faire comprendre ce que vous attendez de lui, quelles sont les races de chiens les plus adaptées à l’exercice : telles sont les informations non exhaustives que vous trouverez dans ce manuel illustré, concis et pratique.

les enjeux de la sécurité pour la Coupe du monde de rugby 2023 et les Jeux olympiques de 2024

La fédération professionnelle des acteurs cynophiles de sécurité (FPACS) s’interroge sérieusement sur les enjeux de la sécurité pour la Coupe du monde de rugby 2023 et les Jeux olympiques de 2024. En effet, bien qu’il existe une réelle avancée sur le chien de détection d’explosifs, celui-ci est toujours dans les cartons du gouvernement , nous avons transmis différents documents au ministère et à la Fédération française de sécurité privée au sujet du chien de détection d’explosifs, il y a un bon moment. Bien sûr, nous sommes ravis de voir qu’il y a beaucoup de similitudes avec notre approche dans ce domaine et nous ne pouvons que nous féliciter de cela, même si nous ne sommes pas à la manœuvre. Cependant il ne faut pas oublier le fiasco du fameux CQP événementiel, il y a quelques années, démarche entreprise afin de satisfaire la prétendue difficulté de recruter des agents. Nous craignons, qu’une fois de plus, nous réitérions le même état d’esprit, à savoir qu’il est impossible de recruter en temps et en heure des agents de sécurité dignes de ce nom pour répondre à un évènement très ponctuel. Notre inquiétude concernant le chien de détection d’explosifs est avérée car, en notre qualité de professionnels du secteur, nous savons parfaitement la durée nécessaire pour former un chien digne de ce nom. Il faut, en effet, de recruter le chien, le former, lui trouver un maître qui corresponde au mieux au caractère de l’animal puis assurer la formation du maître-chien. La FPACS s’interroge sur les délais. En effet il convient de savoir quand le gouvernement donnera son feu vert au centre de formation afin de créer la formation digne de ce nom, je suis fortement content personnellement que cela se passe à Biscarrosse. Toutefois il convient de noter que c’est à l’Etat que reviendra la responsabilité de la validation de la formation, mais pas au centre de formation. Nous tenons à préciser que la formation de Biscarrosse concernant la DGAC n’a rien à voir avec une formation d’événementiel et encore moins à celle de sécurité privée.

Notre crainte est sérieuse car, pour l’heure, nous ne pouvons que constater les faiblesses de la mise en œuvre d’une telle infrastructure pour satisfaire les Jeux olympiques récents en Angleterre, notamment. De ce fait et compte-tenu de la lenteur de la mise en place la fameuse formation, nous ne pouvons que douter sérieusement des conditions de la mise en place en temps réel du secteur de sécurité privée avec ce si court délai qui lui est imparti. La FPACS espère sincèrement que la France sera digne de cet événement en sachant fortement que des spécialistes comme l’éminent criminologue Alain Bauer s’inquiète également de la mise en place de la sécurité pour les enjeux de la Coupe du monde de rugby 2023 et pour les Jeux olympiques de 2024 alors que nous approchons à grands pas de ces événements. Pour l’heure, on a l’impression d’avancer à reculons.

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000045631922?fbclid=IwAR2yVyvK7qYiWlxPy5zY3Vj6xWjA0X5DgWXqOM58zM0dg90Ldh7ze5eH5oo

l’État oublie les agents de sécurité privés pour la vaccination prioritaire sur le covid 19

les grands oubliés de la liste prioritaire pour la vaccination

lettre ouverte ministre

Décision du Tribunal judiciaire de Paris

COMMUNIQUE

JUGEMENT_FPACS Anonymisé

Dans le jugement rendu le 23 février 2021, le Tribunal judiciaire de Paris a débouté la SAS Protectim Security Services de son action envers la FPACS et le représentant de section syndicale qu’elle avait nommé.

Rappel des faits

A la demande d’un salarié de cette entreprise, la Fédération l’avait désigné comme représentant syndical (RSS) dans le respect des textes en vigueur après que ce candidat ait déclaré remplir les conditions d’ancienneté requises. Après cette désignation il est apparu que le salarié avait sollicité cette procédure afin de se protéger d’une situation qu’il savait instable et que, par ailleurs, dans une autre entreprise il bénéficiait de la désignation faite par la CFDT.

Dès cette désignation connue, l’entreprise a saisi la justice afin d’en contester la légitimité.

Au cours de cette procédure il est apparu que l’organisation concurrente à la Fédération créée par un ancien adhérent, semblait être à la manœuvre et entendait à la fois défendre le salarié face à la société Protectim mais également face à la Fédération, sachant que cette organisation trop récente, ne pouvait justifier de l’antériorité nécessaire à effectuer des désignations.

Connaissant les liens et l’amitié entre le RSS et le créateur de ce nouveau syndicat, le Président de la FPACS avait demandé à d’assurer que celui-ci n’avait de double appartenance syndicale, ce à quoi le RSS avait répondu négativement, ajoutant qu’il souhaitait faire la promotion de la Fédération.

Ce sont ces considérations qui avaient amené le Président de la Fédération à procéder à la désignation du RSS, décision annulée lorsque l’assignation a montré que les dirigeants de la Fédération avaient été abusés. Le RSS qui avait régularisé son adhésion à la FPACS a alors été exclu de la Fédération.

Conséquences

Lors de son audience du 22 janvier 2021, le Tribunal a pris acte de l’ensemble des éléments sans contester la légitimité de la Fédération à procéder à cette désignation. Il est important de signaler que le jugement n’écarte pas « … une certaine instrumentalisation de de la FPACS. » qui ne peut être le fait que du salarié en question ainsi que de l’organisation professionnelle concurrente qui avait par SMS déclaré au président de la Fédération « que cette affaire se règlerait au Tribunal. »

Cette affaire met en valeur la dérive judicaire dans laquelle le fondateur de cette organisation professionnelle qui, lorsqu’il participait aux travaux de la Fédération voulait entraîner la Fédération dans des actions judiciaires susceptibles de générer des dommages et intérêts au détriment des acteurs professionnels ressortissants de l’objet de la FPACS.

A l’avenir, la Fédération soumettra les postulants à une désignation à un questionnaire écrit très précis qui engagera le demandeur qui, en cas de fausse déclaration, lui sera opposé avec toutes les conséquences que cela pourrait avoir.

En toute légitimité la Fédération se félicite d’avoir vu son honneur et sa réputation rétablie par le Tribunal judiciaire de Paris.

Projet de loi monsieur Dombreval

Projet de loi monsieur Dombreval

Bonjour à tous,

La fédération rappelle que son objet est de regrouper les différents professionnels intervenants au sein de la filière du chien d’utilité afin de promouvoir les différentes spécialités cynotechniques et de défendre les intérêts des professions dans lesquelles le chien est utilisé.

JO FPACS

L’association n’a pas de limite de frontières et se veut internationale. Elle est ouverte à tous ceux qui adhèrent et respectent sa charte de qualité.

L’association offrira des conseils techniques aux plus démunis en matière d’éducation canine.

Comme vous le savez nous n’avons pas peur de nous mouiller pour le bien-être des professions et nous constatons que le mordant sportif est actuellement en danger ainsi que l’élevage suite au projet de loi du député monsieur DOMBREVAL.http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b3265_proposition-loi#

Aussi nous tenions à vous faire savoir que nous avons actuellement une représentativité dans 11 pays du monde et 17 centres de formations à travers les différents pays .

Aussi comme beaucoup nous avons des gens qui nous aiment et d’autres ne passent leur temps qu’à critiquer dont un en particulier que je nommerai pas, mais on rappelle juste une chose en cas de maltraitance sur un chien la FPACS n’intervient jamais sans avoir eu des preuves précises et uniquement en suivant la réglementation ( ordonnance d’un juge etc.) mais en aucun cas la FPACS ne fera pression sur une personne pour qu il cède son chien.

Nous respectons la loi et les critiques gardez les pour vous mais laisser la FPACS défendre comme il se doit les professions.

Nous invitons les personnes sérieuses et désireuses de défendre les intérêts sur le mordant sportif et l’élevage à venir nous rejoindre et ainsi participer activement à cela.

Adhésion:

http://fpacs.com/adhesion/